26/08/2016

APRES DEUX JOURS DE CANICULLE

Avant

sardines3.JPG

Après

25/08/2016

JOUR 2 SUR 5

chaud.jpg

E dire qu'il y a des gens qui se sont farcis plus de 1.000 km sur les autoroutes encombrées et plein d'embouteillages pour trouver cette température dans le Midi... il suffisait d'être un peu patient. Tout vient à point pour qui sait attendre !  

CANICULE : CONSEIL

Par les temps qui courent, évitez de vous asseoir sur un siège qui traîne en plein soleil : vous pourriez avoir le feu au cul  et plus si affinités. 

feuaucul.png

24/08/2016

VAGUE DE CHALEUR

Comme je suis la générosité même, je vous offre un peu d'eau...

IMG_1354.JPG

23/08/2016

EN FAIT, NOUS ETIONS TROIS !

Comme je suis une grande distraite je ne m’étonne pas outre mesure quand les autres le sont à leur tour. Mais voilà, la semaine dernière en me levant comme d’hab aux petites heures du matin, j’étais intriguée par le fait que la porte du bureau était fermée. Or, toutes les portes intérieures sont toujours ouvertes dans l’appartement, sauf celles du WC et de la salle de bains.

Sans allumer (je suis habituée à circuler rien qu’à la lueur rémanente de la ville), je traverse le corridor et j’ouvre cette porte. Etonnement !

Le clic-clac était déployé et de plus il y avait quelqu’un couché sous la couette…

Mais n’avais-je pas vu Jipi au lit à peine quelques secondes avant ?

Ne me fiant pas trop à mes sens, j’entre dans le bureau et je demande gentiment :

-          T’es venu dormir ici ?

Une voix endormie m’a marmonné des choses. Cette voix n’était pas celle de Jipi.

Et mon franc léger tomba. C’était donc mon Toni.

En effet, je dormais déjà quand à bout de ressources, comme la SNCB avait supprimé le dernier train de 22h51 qui va de Bruxelles à Namur et à Luxembourg venait d’être supprimé pour une énième raison qui n’en était pas une, Toni n’avait plus qu’à se démerder pour trouver où nicher. Sa voiture se trouvait à Marloie… à 100km de là.

Ce sont les agréments de travailler à 140 km de son lieu d’habitation.

22/08/2016

IL DORMAIT DEBOUT

Un-cheval-en-train-de-dormir-debout-2.jpgL'autre nuit, en me réveillant, j'étais étonnée de  voir Jipi au lit ronflant calmement, mais avec sa lumière de chevet allumée. Je n'y ai pas touché : des fois qu'il l'aurait laissée ainsi pour des raisons personnelles.

Quand il s'est levé le matin, j'ai abordé la question.

- Mais, euh, me fit-il. Je ne me souviens de rien. Il est probable que je dormais déjà debout au moment du coucher.

21/08/2016

TERRINE RETOURNEE

Quand un de nos sacs servant au transport des provisions de bouche commence à légèrement sentir « les pieds » de l’intérieur (à cause des fromages évidemment), c’est un rite : Jipi lui « retourne la terrine » et tout à l’envers ce sac est mis à aérer au grand air sur le balcon.

L’expression lui vient d’un grand—oncle qui était boucher-charcutier.

Et bien non : je n’ai pas subi le même sort (je me lave les pieds n’est-ce pas ?). Pourtant, depuis quelques jours j’ai des douleurs dorsales ! Si bien que les positions verticales ou horizontales, bien droites, sont les seules qui me conviennent. Alors le PC est délaissé, car devant son écran ou son clavier, j’ai toujours au moins quelque chose de courbé : les doigts, la nuque, et le dos. Ce n’est supportable que pendant quelques minutes.

A part cela, j’ai bien profité ce matin des délicieux frissons de fin de nuit : j’en fais ample provision car il paraît que d’ici deux ou trois jours nous allons subir de fortes chaleurs. Là, pour le moment, il tombe quelques gouttes et je viens d’échanger la liquette légère contre une robe de chambre plus douillette.

19/08/2016

STAGE PRESCOLAIRE.

Enoa, la cadette de mes petits-enfants, aura 3 ans en janvier prochain et entrera à la maternelle flamande en septembre.

enoaarbre.jpgPour le moment elle se trouve en stage préscolaire dans le Limousin.

tilioenoa.jpgLà, elle s’initie

-         à grimper aux arbres aussi bien que son grand frère Tilio

 

enoasinge.jpg

 

 

 

-         au comportement social et de partage, comme il sied à un hominidé de bonne race.

17/08/2016

BURKINI FASHION

Quelle étroitesse d'esprit d'aller interdire une façon de se vêtir à la plage ! Il y a 100 ans c'était à peu près la mode chez nous.

BAIGNEUSE.jpg

BAIGNEUSE2.jpgMais encore : quelle susceptibilité de la part de  cette communauté quand des personnes amusées par les images pittoresques prennent des photos. 

Il n'y a aucun mal ni à s'habiller comme on veut, ni à photographier.

BURKINI1.jpgDéfendre de s'habiller à la mode est absurde, s'offusquer quand on donne une image équivalente à celle des Mormons ou des tribus Indiennes de l'Amazonie qui se différencient autant de ce qui est à la mode en Occident l'est autant.

16/08/2016

BOUILLE-BARBES

Encore passablement bouille-barbés après l’apéro dînatoire d’hier soir, j’ai décidé toute seule mais de mon plein gré, que ce n’est pas aujourd’hui que nous aurons la raie au beurre noir !

Demain peut-être...

Et vous ???

15/08/2016

AVIONS ET PASSAGERS A SAISIR D'URGENCE !

http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/chiffres/circulati...

Vu le nombre d’avions qui nous sont passés dessus aujourd’hui (le vent est au N.N.E alors que d’habitude il souffle plutôt du S.O), j’ai voulu en avoir le cœur net.

Je suis stupéfaite (et si vous regardez les statistiques, vous en resterez baba).

Il convient donc de penser qu’annuellement il y a bien plus d’arrivées à Brussels-Airport que de départs. Cela n’est pas très logique et à mon avis notre aéroport de Zaventem dispose depuis sa création d’à peu près un demi-million d’avions arrivés en surplus… avec au bas mot environ 10 millions de passagers arrivés et jamais repartis.

Nous étions déjà surpeuplés !!!

ILS VOLENT BAS CE MATIN

Depuis ce matin 5 heures, c'est l'un après l'autre qui survole la maison en ligne droite pour Zaventem...

humour-avion.jpg

ASSOMPTION

Anniversaire du jour où la Marie s'était envoyée en l'air.

assomption&.jpg

Aux temps modernes elle aurait pris l'avion...

assompttioné.png

13/08/2016

Le clown, c'est moi.

Chuis contente, satisfaite, heureuse.

Nos 5 Bataves étaient de passage ici, étape relais, pour les 3 semaines de vacances qu’ils prendront en France : une semaine en Champagne (famille), une autre en Haute-Savoie (montagnes) et une troisième en Sologne où rencontrer le frère, la belle-sœur et les cousins des enfants.

Si je suis contente c’est parce que j’ai pu faire mon cinéma : j’étais le clown de service… Pour le plus grand plaisir de Pauline, d’Arthur et de Nicolas. Même leurs parents s’y sont mis. Bref : on s’est amusés comme les petits fous que nous sommes.

Bref quoi : qui a une grand-mère aussi loufoque ?

Même pas de honte, na !

PLUIE D'ANNIVERSAIRES

Au mois de décembre les couples forniquaient ferme dans nos familles !!!

C'est la raison pourquoi :

- Charlotte, ma petite-fille a eu 20 ans le 1O de ce mois.

- Vinciane, ma bru,  fête son anniversaire aujourd'hui.

- Jipi fêtera le sien  le 15.

- Sa belle fille Marie fera de même le 18.

- ma pette Pauline aura 8 ans le 19.

- sa cousine Louise sera une grande de 15 ans le 20.

- la petite dernière de Jipi, Louise, aura déjà 2 ans le 23...

C'est pas bientôt fini, tout ça  ???

 

AMAI  notre porte-feuille.

On survivra !..

11/08/2016

LES GOUTS ET LES COULEURS ...

Pour faire honneur au petit ami de sa fille qui venait pour la première fois, Pascale avait cru bien faire en préparant avec grand soin une spécialité aujourd'hui un peu désuète : de la langue de bœuf au Madère.

Avec un brin d'orgueuil Pascale annonçait donc le plat au compagnon de sa fille.

Ce garçon suave et naïf fit :

- Beurk ! Je n'ai pas l'habitude de manger des trucs qui ont été dans la gueule d'un animal !!! Pourriez pas me faire un truc plus simple ???  Un œuf, par exemple

PERSEIDES

A Bruxelles,

le ciel

était passablement dégagé

et même légèrement étoilé,

quand je me suis installée

bien emmitouflée

dans mon peignoir molletonné,

pour regarder les étoiles filer.

Les seules machines volantes,

passant là-haut à vitesse constante

avec des lumières clignotantes,

se dirigeaient vers des aérogares distantes.

Mais non, qu’allez-vous imaginer ?

Que je suis régulièrement rentrée

pour me cubi-cuiter

au rosé ?

La nuit, pour rester éveillée,

je ne bois que du café.

 

 

10/08/2016

TOUT PRES DE CHEZ VOUS ?

sur le toit :

chevre.jpg

dans la piscine :

vache.jpg

09/08/2016

VISITE DE LA MOITIE DE MA TRIBU.

motic-ne-avec-le-masque-mdical-50367561.jpgDans le living nous avons disposé des couchages de récupération avec des masques à oxygène : après qu’ils seront passés dans l’ascenseur à la puanteur nauséabonde et sur le palier où règne la même ambiance, ils en auront grand besoin.

Pour leur départ nous ne disposons que de quelques tissus imbibés de véritable eau de Cologne 4711 dans l’espoir que cela leur suffira pour se retrouver dans l’air extra-pollué de Bruxelles, mais dont on ne sent pas l’odeur de terreur ni de fosse septique.

Cela fait maintenant 4 mois que nous sommes empestés dans cet immeuble : chacun des occupants fait ce qu’il peut pour atténuer cette puanteur. J’ai aspergé les murs de chaque étage d’Air-Wick, quelqu’un a suspendu un « arbre magique » dans l’ascenseur, une autre a calfeutré sa porte d’entrée : rien ne soulage et la puanteur commence à gagner les apparts.

Aussi longtemps qu’on n’aura pas trouvé la cause, tous nos efforts ne sont qu’emplâtres sur jambe de bois.

08/08/2016

LES TRAJETS SONT "MA BETE NOIRE".

Vous pourriez penser que j’adore voyager ? Rien n’est moins vrai. En réalité beaucoup trop d’appréhensions me gâchent la vie à la perspective d’un voyage : ça me rend grognon !

D’accord, j’adore de plonger dans de nouveaux paysages, j’aime rencontrer des personnes amies ou de famille qui habitent loin, je goûte les autres façons de vivre et tout et tout.

Mais : les trajets ! Ce sont mes bêtes noires. Les heures interminables à passer dans une voiture, un train ou un avion. Les heures d’attente et de contrôle comme c’est le cas actuellement me rendent de mauvaise humeur. En général : je n’apprécie pas du tout être « conduite quelque part par quelqu’un d’autre » : c’est le vrai problème. Or, depuis que je ne peux plus faire confiance à mes propres réflexes et à ma propre vue…

Ensuite il y a l’appréhension de l’état du logement, quand le voyage se fait par étapes. Rien que d’y penser mon sang devient tout noir à cause de la bile que je me fais. Jusqu’à présent, Jipi et moi n’avons fait qu’une seule mauvaise expérience d’hôtel. Ce n’était pas tout à fait dégueulasse, mais presque. Au point que nous avons préféré dormir habillé sur le lit plutôt que dedans et que le lendemain matin, nous n’avons pas voulu utiliser la salle d’eau : on est parti sans se laver.

Pour le séjour près de Lyon, après que les nuitées étaient réservées, j’ai eu le malheur de regarder les « avis » distribués par Tripadvisor. L’endroit était cité comme « à éviter » par plusieurs correspondants et je m’attendais au pire !

C’est un appart-hôtel à Marcy l’Etoile. Le résultat des courses ?

marcyb.jpg

marcyc.jpgL’endroit était tout à fait convenable, bien mieux qu’une chambre à l’hôtel et pour le même prix. C’était un vrai petit appartement de plein pied, spacieux et tout propre, dans une sorte de mini village arboré.

Moralité : il ne faut pas croire ce qu’on lit sur la toile.

 

07/08/2016

SIESTE MOUVEMENTEE

J’avais sollicité pour un job à mi-temps et me voilà reçue dans une ambiance un peu bizarre. La personne qui devait m’interroger sur mes motivations était absente mais à sa place une dame de type méditerranéen, très joviale, qui semblait s’amuser beaucoup de la situation, s’occupait de moi.

-         Pour l’entrevue, vous aurez besoin de vos accessoires de service me dit-elle : un chapeau rouge et un bâton vert et un autre rouge.

Dans une sorte de salle commune ou d’autres travailleurs s’occupaient seuls ou à deux d’accessoires de service, nous étions à la recherche du carton contenant mes futurs insignes de travail.

 

-         J’ai vu une sorte de lycéen mettre un casque de chantier rouge dans un carton, dis-je à la dame qui m’accompagnait.

-         C’est exactement cela, me répondit-elle.

Tout à coup, nous avions repéré un carton qui pouvait… Mais non : il contenait toutes sortes de fanfreluches pour une procession chrétienne ou pour une sorte de fanfare.

Tout à coup, l’ex beau-frère de Jipi – qui avait bien forci depuis que je l’avais vu à Lyon – portait des appareils auditifs munis de Bluetooth qui faisaient des bips dans mes oreilles.

Là-dessus, arrivait une vieille qui maintenait ses aides auditives par une mentonnière à pansement … elle voulait s’occuper de mes oreilles !!!

Vous savez quoi ? Jamais je ne saurai pour quel genre d’emploi j’avais sollicité, car tout ça m’a réveillé !

06/08/2016

JE SUIS AINSI : IL FAUT PARFOIS QUE JE VIDE MON SAC.

Chacun fait son lit comme il le veut et tient son blog comme il le peut.

Il est normal que de temps à autre je vérifie ce que deviennent mes liens sur le mien.

Bien ! Ce n’est pas très réjouissant ! Je crois qu’ils ont presque tous émigrés vers d’autres cieux.

-         Fanchon nous a dit au revoir et avec respect et compréhension on ne peut que subir : elle ne nous montrera plus ses images empreintes d’émotion et de sensibilité pendant un certain temps. Si jamais elle revient…

-         Maisie n’a rien dit du tout : elle est partie dans les vaps, sans un mot. C’est son choix, d’accord.

-                                 Marc nous a laissé longtemps avec sa « saucisses volante ». J’espère qu’elle a pu atterrir, mais j’en suis atterrée : je ne vois pas où ? Alors je l’ai éliminé. Tant pis pour lui…. nanananana

-         Laurent ne dit plus rien : il nous lègue son rouge-gorge. Pourquoi pas ? Mais là je ne désespère pas trop : il attend d’avoir fait le plein pour nous montrer…

-         Julie, qui prétendait jadis qu’elle voulait toujours du neuf, ne tient pas vraiment parole. Je ne lui en veux pas : c’est ma fille adoptive. On pardonne beaucoup aux enfants, même à ceux des autres.

-         Le Michel est dans son obsession des macros de fleurs uniques : ne le dérangeons pas. Un jour – probablement – il se réveillera et aura une autre marotte.

-         Jean – qui est pratiquement mon conscrit à 10 mois près - n’est plus motivé, surtout depuis la mort de Maya. Alors Jean ? C’est le blues ?

-         Et puis : il y a cette personne talentueuse mais radine qui a un tout beau blog : elle compte ses lecteurs par fragments de centimes (nous ne sommes pas des lecteurs pour elle, nous sommes une part de son revenu.) Je n’aime pas ça. Dès qu’on clique pour faire un commentaire on a droit à des pubs agressives qui persistent même après avoir quitté skynet-blogs, que dis-je, même après avoir quitté la toile. Lors d’une séance suivante, elles sont toujours là à me narguer. Et le commentaire : tape le contre ton menton. C’est quoi ça ?

-         Heureusement qu’il me reste des amis et amies chez qui je peux aller me régaler : merci à Ghislaine, Nicole, Nays, Nuages, Achille, Grand-Langue, Eric, Claude, Roland… la NASA  et d’autres.

Ben oui : faut quand même que je vide mon sac de temps en temps, sinon il devient vraiment trop lourd à porter.

05/08/2016

CELA POSE QUESTION.

La semaine dernière j’ai vu passer le titre d’une information :

à Bruxelles le taux de jeunes chômeurs diminue.

baisse-chomage.gif.jpgOù sont-ils passés, d’après vous ?

Personnellement j’hésite entre :

-         en Syrie

-         en prison

-         aux Baléares

-         dans l’armée belge

Pouvez-vous m’aider à trancher ?

 

04/08/2016

C'est le BRIN !!!

Nous, les Belges, n’avons pas grand-chose à craindre : notre petit territoire est déjà envahi depuis si longtemps.

Par contre, les Français devraient s’armer jusqu’aux dents et se préparer à une lutte sérieuse ! Les média nous ont scié les oreilles et fatigué les yeux avec la nouvelle réjouissante du BREXIT. Ce sont des menteurs !!!

De nos propres yeux nous avons vu qu’au contraire il s’agit d’un BR.IN massif.

280px-France_A26.svg.pngLes Britanniques disposent d’une carte routière très spéciale : le chemin de l’invasion y est tracé en vert. Depuis le contournement de Valenciennes et jusqu’à Troyes, la A26 est saturée. Et pourquoi ? Figurez-vous qu’un véhicule sur deux est anglais.

les-bouchons-sur-l-a43-a-hauteur-de-l-isle-d-abeau-photo-le-dl-michel-thomas-1419915500.jpgIl y a les cars spéciaux, les voitures avec caravanes ou remorques, des camions, des voitures anodines : ils arrivent avec armes et bagages, surtout des vélos (comme les Hollandais) qui ont la conduite à droite ou encore des bateaux soi-disant promène-couillons, mais qui vont servir à attaquer aussi par les côtes…

Vous ne pourrez pas prétendre que je ne vous ai pas prévenus, n’est-ce pas ?  

02/08/2016

CELA NOUS MANQUE DEJA !

Les belles routes romantiques françaises et les sympathiques contrôles frontaliers - sous le soleil - nous manquent déjà tellement, que nous ne résistons pas à faire un petit saut à Lille (sous le pluie) ce soir.

Rien que pour l'ambiance bohème... 

AMBIANCE.jpg

LE RETOUR

4 jours et 1700km plus tard, nous sommes revenus entiers et en bonne forme... N'est-ce pas magnifique ?

Nous avons même résisté à l'absorption de quelques repas pantagruéliques,

DSCN0189.JPG

à de fortes chaleurs, à un orage immense : c'est vous dire combien nous sommes les meilleurs !   

27/07/2016

INTELLECTUELLES DU JOUR

Néanmoins, Cléopâtre aurait été un canon de son temps.

Asterix_et_Cleopatre.jpg

 

Le cheval le plus performant : PET GAZ.

petgaz.jpgpegase.jpg

POST SCRIPTUM

Je suis impardonnable ! Hier j'ai oublié de vous mettre les paroles du chant de la chorale que Jipi dirigera : les voici.

Les saints et les anges

et tous les élus

quand ça les démange

se grattent le q

avec, avec, avec le p'tit doigt ! (bis)

26/07/2016

PREPARATION DES FESTIVITES DU WEEK-END A VENIR

Etherwave_Theremin_Kit.jpgPour ma part je m'exerce au Theremine : il faut un minimum d'entrainement pour produire les sons convenables.

CHORALE.jpgJipi, lui, est devenu dirigeant de chorale : Coco et Mimi valent bien ça.

Je ne vous dirai pas l'endroit exact : c'est un tout petit peu au nord-est de Lyon.

Si je reste discrète sur le lieu de la réunion et si je dévoile à peine que nous sommes 45 au total, vous comprendrez qu'on a aucune envie de voir débarquer un gars avec une ceinture spéciale lestée d'objets explosifs ou un autre avec une machette. C'est très à la mode ces derniers temps, mais nous n'aimons pas ce genre de folklore moderne. Nous l'estimons malsain... au bas mot.

J'ai aussi en préparation pour la prochaine réunion communale, une motion pour le changement des noms de rue. Pour éviter des habitants non souhaités il vaut mieux avoir des rues comme : impasse du Lisier, parc des Trois Petits Cochons, avenue du Porc, rue de la Laie, boulevard de la Truie, rue des Andouillettes, square du Pâté d'Ardenne, carrefour du Jambon, rue Phacochère, petite rue des Rillettes, avenue Bonheur du Sanglier, cité modèle des Marcassins, etc. etc.

Qu'en pensez-vous ? 

 

24/07/2016

PILE OU FACE

Il faisait encore très chaud et il était 18 heures : moment où le sac poubelle blanc avec le tout-venant devait être descendu dans la rue pour le ramassage. En temps normal je m’en occupe mais là nous avons joué cette petite corvée à pile ou face parce que nous étions tous deux très peu vêtus. Jipi était en mules et en jupette de plage, moi en véritable kimono chinois rouge à fleurs. Nous n’allions quand même pas enfiler des tenues de ville rien que pour descendre la poubelle n’est-ce pas ? Il fallait y aller comme nous étions mais incognito : avec des lunettes solaires et une casquette américaine comme camouflage.

Je vous laisse quelques instants pour que vous puissiez bien visualiser le topo.

-

-

-

 

C’est Jipi qui a gagné. Le comble ? Il n’a rencontré personne dans l’ascenseur ni dans l’immeuble et dans la rue deux hommes visiblement occupés à leurs propres affaires n’ont même pas eu un regard pour Jipi.