11/07/2015

DE-PUTES ? PAS DU TOUT !

Pendant les campagnes électorales, ces gens-là – les candidats - nous parlent en bi-langage.

Cela ne signifie nullement qu’ils sont bilingues : leur langue de serpent diffuse un langage à percevoir par le peuple et simultanément leurs paroles ont une signification très différente pour leurs congénères politicards du même bord ou du bord opposé.

Le peuple, qui n’a pas le code du déchiffrage, vote.

Après, ‘ils’ sont fiers et présentent aux gens les « dé-putés ».

Comme si une élection pouvait avoir cet effet salutaire !

Ils ne sont pas dé-putés du tout, ces salauds, mais bien plus putes qu’avant ! 

Commentaires

Bonjour,
Et nous somme dépités...
Bisous

Écrit par : Rafaël | 12/07/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.