31/07/2015

ENCORE UN REVE ABSURDE

 Mon mari au volant, conduit la voiture à une lenteur désespérante. Fait-il trente ou quarante kilomètres à l'heure?

- Tu t'endors, dis?

- Mais non très chère, je conduis.

- On ne le dirait pas. Tu te traînes.

- Dis tout de suite que tu conduis mieux.

- Je le dis.

Du coup il prend son air renfrogné. Je crois qu'il ralentit encore volontairement l'allure. On va arriver au carrefour: c'est le bouchon.

- Où vas-tu ? lui dis-je, quand je vois qu'il s'apprête à ouvrir la portière.

- Je vais régler la circulation.

Dis-moi que ce n'est pas vrai! Pince-moi fort! Il va remettre cela! Ce n'est pas la première fois que monsieur croit devoir mettre de l'ordre dans la circulation citadine.

A mon tour je sors de la voiture: j'aurais pu partir pourtant. Les clés sont restés au contact.

Non, je ferai de l'auto-stop et tant pis pour ce qui adviendra.

 Quelle chance! Je n'ai pas encore fait le premier signe, qu'une grande limousine s'arrête devant moi, un monsieur aux cheveux bouclés et grisonnants, l'air bien de sa personne me demande:

- Je vous dépose quelque part madame?

- Mais bien sûr, monsieur. Là où vous voudrez. Voyez-vous: mon mari règle la circulation. Il en aura pour des heures.

Nous roulons, le paysage devient de plus en plus plat, de plus en plus désertique: il n'y a plus aucun arbre à des kilomètres à la ronde, mais une énorme et unique dune de sable se dresse devant nous. Elle est haute comme une montagne.

- C'est le parking du destin, me dit le monsieur.

  Il entre dans la dune: elle est creuse de l'intérieur et une piste monte en spirale le long des flancs, jusqu'au sommet. Là,  une butte de sable blanc, plus fin, marque la fin de la montée.

- Nous y sommes.

En effet. Dans les parois des ouvertures pratiquées à la façon de meurtrières nous permettent de voir tout le panorama. Ensemble nous regardons, là-bas au loin, mon mari qui règle toujours la circulation, à ce carrefour où plus personne ne passe. Il fait des moulinets des bras, il vocifère: on ne l'entend pas, mais on voit sa bouche grande ouverte.

- Il est bouche bée, ton mari, me chuchote le monsieur.

 

Commentaires

Et vous vous êtes réveillée?

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

Lis stp ma réponse à Ghislaine !

Écrit par : godelieve | 31/07/2015

Mais non hein mfeye... c'est maintenant qu'il a une Peugeot, alors, en ce temps là il avait des R25...

Écrit par : godelieve | 31/07/2015

et alors ? ... la suite stp .qu'avez vous fait ensuite pendant que Jipi fait des moulinets au loin ?

Écrit par : gipe | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

La décence ne me permet pas de te le dire !

Écrit par : godelieve | 31/07/2015

Oh là là Te voilà partie dans des rêves pornographique alors je te laisse rêver! Beau vendredi les amis et gros bisous ♥

Écrit par : Chadou | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

Hé ! Ho ! Comme tu y vas ! Alors que je n'ai rien décrit ni détaillé...

Écrit par : godelieve | 31/07/2015

Et alors ?
Et alors ?
Et alors ?
Bisous et bon Dredi

Écrit par : H-IL | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Ce soir avant de m'endormir, je penserai à ton histoire.
Peut-être que je rêverai la suite.
Nobody knows ;-)
Bisous

Écrit par : Rafaël | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

mdrrr t'en fais de drôles de rêves mais ce qui est génial c'est que tu t"en souviens, j'ai pas cette chance et pourtant j'en fais de bizarres aussi ;)

j'espère que depuis Jipi est revenu au bercail
bisous tous les deux **

Écrit par : nays | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

Tu as tout faux : mon mari d'alors s'appelait Michel. Le "monsieur" à la limousine ne peut être que Jipi, voyons !

Écrit par : godelieve | 31/07/2015

Vous l'avez reconnu? N'a-t-il pas une Peugeot?

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 31/07/2015

ouille ouille j'ai commis un impair ;)

Écrit par : nays | 31/07/2015

Je vais te dire : j'ai fait ce rêve 10 ans avant de divorcer de Michel et 24 ans avant de rencontrer Jipi. T'as un imper pour nous ? Chouette.

Écrit par : godelieve | 31/07/2015

oui mais ma chère Godelieve je connais pas ta vie avant Jipi ;)

pas besoin d'imper fait chaud xxxxxxxxxxxx

Écrit par : nays | 31/07/2015

Les commentaires sont fermés.