23/08/2015

LA FEMME ADULTERE !

Sylvère Lapeau était originaire de la région de Malines et travaillait au Congo pour une compagnie pétrolière. Sa femme, Isabelle qui se faisait appeler Belita, était d’origine portugaise, mais elle avait grandi à Anvers. Pour occuper ses journées elle tenait un café-snack dans la galerie commerçante formant le bas de l’immeuble où j’avais un studio. On y servait des en-cas comme le « prego » (tartine garnie d’un très mince steak très épicé) ou des « escalope a l’uovo » et d’autres petites choses. Il est arrivé assez souvent que Belita  me demande de la remplacer à la direction du snack. Quand son mari venait pour donner un coup de main en début de soirée, il se montrait parfois surpris de me trouver là à la place de son épouse. Bref, nous n’étions pas vraiment des amis, mais de bonnes connaissances. Ce que j’ignorais, c’est que Belita s’absentait de temps en temps pour rejoindre son amant : un Portugais. Ce manège a duré quelque temps jusqu’au moment où elle prit la décision de quitter vraiment son mari. Oui mais ! Il ne se laissait pas faire et s’il fallait divorcer, il voulait d’abord la faire « prendre en flagrant délit d’adultère ». Cette procédure état usuelle en ce temps là, et à ma connaissance cela se faisait encore en Belgique en 1996.  Belita m’a demandé une faveur « entre femmes » et j’ai eu la bêtise d’accepter. Elle s’est donc officiellement domiciliée chez moi, et j’ai enfin pu faire usage de la « malle lit » qu’on m’avait refilée au Congo Star en 1956… Elle y dormit rarement.

infidélité.jpgMais un jour, vers les  5 heures du matin, elle est arrivée affolée et en toute petite tenue : la police faisait une descente chez son amant et elle avait à peine eut le temps d’enfiler un soutien gorge et une culotte et de s’enfuir par la fenêtre. Elle s’est vite mise sous les draps sur le lit de voyage, nous avons éteint la lumière. A peine dix minutes plus tard, la police était à ma porte pour constater que Belita avait dormi chez moi.

 

Commentaires

ha ha tu couvrais le déli mais bon pas vu pas pris
Gros bisous à vous 2

Écrit par : nicole | 23/08/2015

Répondre à ce commentaire

Ah ces nanas !!! :-)
Bisous et bon lundi

Écrit par : H-IL | 24/08/2015

Répondre à ce commentaire

tiens , ça me rappelle quelque chose ...mais il y a presciption depuis longtemps .

Écrit par : Maïanthème* | 24/08/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.