16/12/2015

ELLE M'A FAIT CHI..

Chez l’ophtalmo cela s’est assez mal passé.
Nous étions là vers 8h30 et tout de suite une assistante m’a mis de l’atropine dans les yeux. Dans la foulée j’ai passé des examens sous 5 appareils différents avec une autre assistante. Jusque-là : pas de problème alors que ce fut parfois assez pénible (question « lumière » dans les yeux).
Ensuite il fallait attendre son tour chez l’ophtalmo. Le hic, c’est qu’elle recevait aussi trois personnes âgées en fauteuil roulant et que manifestement son cabinet n’était pas prévu pour ces cas.
On voyait alors galoper la (très jeune) ophtalmo dans les couloirs à la recherche d’adaptations aux cas de ces patients handicapés. Notre tour est venu au bout de plus de deux heures d’attente.
Je me demande encore si cette doctoresse ne voulait pas me dégoûter pour de bon d’une intervention chirurgicale : elle m’a demandé au moins 5 fois si j’étais décidée… Il est évident que je l’étais de moins en moins !
C’est alors qu’elle m’a envoyé une lumière tellement aveuglante dans les pupilles que j’ai failli faire un malaise : c’était insupportable. Cela donnait aussi un mal de crâne sur le dessus de la tête (à l’emplacement de la grande fontanelle qu’on voit chez les bébés). Cette lumière me rappelait douloureusement le « court-circuit » des neurones quand à 30 ans j’ai fait un arrêt cardiaque (à cause du tétanos). Il fallait qu’elle arrête ça. Elle ne voulait rien savoir. Pire : elle m’a dit que j’aurais à supporter une telle lumière et sans bouger pendant 20 minutes lors de l’opération.
Cela a fait déborder le vase de ma bonne volonté : j’ai fait « ma Godelieve ».
Je lui ai dit fermement que je n’étais pas douillette mais que ceci n’était pas supportable et que je n’en voulais plus.
- Merci Madame et au revoir (ce que je n’espère pas !).
Et je me suis levée et suis partie. Jipi n’était pas plus étonné que cela : il me connaît.

Commentaires

Et maintenant, ça va?

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 16/12/2015

Répondre à ce commentaire

je te donne entièrement raison d'avoir tout refusé , j'aurais fait pareil , mais ça ne résout pas ton problème .il faudra sûrement que tu y retournes !!!

Écrit par : Maïanthème* | 17/12/2015

Répondre à ce commentaire

Ton oculiste ( je le nomme à l'ancienne) est semblable au mien qui s'appelle matuvu jélexpérience quetunapa...
ces bonshommes et bonnes femmes ne respectent pas leurs patients avec leur science infuse... on est vraiment pris pour des idiots...
en plus la dernière fois avec leurs appareils qu'ils collent sur toutes les goules, comme chez l'opticien du reste j'ai été contaminée par un staphylocoque qui a dégénéré en petit orgelet...je n'en avais jamais eu de ma vie
pas marrant

Écrit par : yeodi22 | 17/12/2015

Répondre à ce commentaire

Sont tous pareils...Pour ma cataracte, j'ai du exiger une anesthésie totale. ET quelque jours après, je voyais encore plus mal. Il a du faire une correction de la lentille...2ème opération, et après mon œil se fermait tout seul. ET avec tout ça...il a fallu payer!!! C'est un chirurgien esthétique qui a su corriger mon problème...mais quand on sait que la mutuelle ne rembourse rien, il a encore fallu payer...et c'était salé....l'esthétique.
Bisous et courage

Écrit par : Fanchon | 17/12/2015

Répondre à ce commentaire

Ma petite Fanchon, ce que tu me dis là fait froid dans le dos. Comme si tu avais besoin de quelques malheurs supplémentaires ! Il faut maintenant voir les choses en face (si je puis me permettre): les spécialistes ne voient plus les patients que comme des "objets machines à sous".
C'est abominable. Pour le moment je vois 6 sur 10 à gauche et 8 sur 10 à droite... comme j'ai 80 ans, je vais en rester là je crois...

Écrit par : godelieve | 20/12/2015

Les commentaires sont fermés.