08/06/2016

OU EST PASSE L'ALCOOL ?

STENCIL.gifAu Congo, entre 1960 et 1965 nous étions bien contents de pouvoir polycopier des textes et des dessins pour les moniteurs et les écoliers avec les stencils alcool. La copieuse (à main) et les stencils n’étaient pas trop chers. Nous achetions l’alcool à brûler par bidon de 5 litres, soit 50 litres pour l'année scolaire.

Tout ce matériel était stocké dans un local en principe fermé à clé.

A notre grande déconvenue, au bout d’un trimestre, force nous était de constater que de l’alcool à brûler il ne restait que les bidons vides…

 

 

 

 

Enquête.

C’était le veilleur de nuit : il le buvait !!!

Nous ignorons s’il est devenu fou et aveugle.

Commentaires

Pauvre homme. Vous auriez dû prendre de ses nouvelles.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

faut déjà le faire ! mais c'était sûrement pour faire le cirque sur la place du village .

Écrit par : Maïanthème* | 10/06/2016

Répondre à ce commentaire

Brrrr! Je me souviens en effet de ces machines. On utilisait cela aussi dans le scoutisme et j'étais le dessinateur de service :D Les vapeurs ne devaient pas être très bonnes pour la santé :-(

Écrit par : Eric | 20/06/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.