20/06/2016

PANNE DE VAPEUR

Lors du dernier repassage Jipi avait entendu les mots exotiques que je proférais en ne voyant pas sortir de la vapeur du fer. Je n’ai pas de « « station vapeur » et je n’en éprouve pas le besoin. Mon fer est un engin classique simple mais autodétartrant.

Comme j’avais l’intention de repasser dans l’après-midi, j’ai entrepris dans la matinée d’actionner à pleine vapeur le nettoyage. A mon grand dépit : je n’ai pas vu un seul granule de calcaire sortir par les trous de la semelle… Là, je marmonnais une sorte de bi-langage extraterrestre.

Voilà mon Jipi qui revient du labo et qu’a-t-il pour moi ? Un petit bidon d’eau déminéralisée : dans son labo ça sort du robinet en veux-tu en voilà.

Alors s’ensuit une conversation.

-          Pour le fer à repasser ? Mais tu sais bien qu’il fonctionne avec de l’eau normale.

-          Mais ce matin tu l’as traité de tous les noms d’oiseaux !!!

-          Ben oui : ça arrive quand on ne pousse pas le curseur exactement sur la ligne d’arrivée de la vapeur.

Comme quoi : les pannes sont souvent plus bêtes qu’on ne le croit.

Commentaires

Que conclure?
Jipi voulait des chemises bien repassées. Il vous a ramené de l'eau déminéralisée...
Jipi vous aime. Il voulait vous aider...
A vous de voir.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 20/06/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.