12/10/2016

IL FALLLAIT MERITER CE REPAS.

Comme il avait fait un temps de cochon le samedi, le repas « typiquement corse » a eu lieu le dimanche. Il fallait le mériter !

Nous étions prévenus qu’il y avait une grimpette forcée dans la montagne et dans les bois : une demi-heure, disait-elle …

Evidemment je me suis portée pâle : mon pays est plat et mon carburateur s’essouffle dans les montées. Aurore Sardo a donc téléphoné à son père, qui est venu me chercher avec le tout-terrain à la croisée des chemins et FERME1.jpgdans les fougères. Les orages des derniers jours avaient fort raviné le mauvais chemin qui grimpait là-haut à 817 mètres. J’ai eu la trouille plusieurs fois que son truck ne bascule dans le vide.

 

 

landrover.jpgJe ne vous dis pas ma difficulté à monter dans ce véhicule dont le marchepied se trouvait à la hauteur de mes genoux. J’ai dû m’y prendre à deux reprises : est-ce possible d’exiger une telle gymnastique d’une octogénaire ? Je vous le demande

http://www.gustidicorsica.com/fr/4-179/producteur/sardo.html

 

Commentaires

Et personne ne vous a aidé à monter en vous poussant au niveau du popotin?

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 12/10/2016

Répondre à ce commentaire

Le père Sardo n'a pas osé (daigné) me mettre la main au panier !

Écrit par : godelieve | 13/10/2016

et pourquoi le constructeur n'a pas mis de marche pied escamotable ? hein !!!il pourrait penser aux petites vieilles qui bourlinguent .

Écrit par : Maïanthème* | 13/10/2016

Répondre à ce commentaire

Je suppose que cela existe, mais là, en Corse, c'était avant tout un véhicule utilitaire sans besoin de gadgets !

Écrit par : godelieve | 13/10/2016

Les commentaires sont fermés.