17/10/2016

BANDE SONORE SANS IMAGE

Les talons des chaussures des dames claquent sur les pavés comme sur les parquets : c’est le signal par lequel les femmes annoncent leur présence ou leur arrivée. Quand vers une heure du matin nous entendons ce signal spécifique, c’est que la voisine de l’étage au-dessus du nôtre vient de rentrer chez elle. Jusque-là, il n’y a rien de spécial.

Mais quand ensuite vient un bruit d’objets tombant sur le sol, suivi d’un autre identique, on peut toujours fantasmer. Vient-elle de larguer ses pompes ? Vide-t-elle son sac ? A-t-elle buté contre un truc qui était par terre ?

Tout se tasse quand dans le silence de la nuit, tout à coup, s’élèvent des lamentations et des pleurs plaintifs. C’est une femme, mais laquelle ?

Y-a-t-il causse à effet ? Impossible de savoir si le gros chagrin se situe à notre étage ou à un étage plus haut. C’est un film sans image dont nous écoutons abusés la bande sonore.

Puis, le calme revient. Dans la journée rien ne vient éclairer notre lanterne si ce n’est un vague relent d’éther dans la cage d’escalier.

Il m’aurait plu de vous raconter une vraie histoire, mais voilà : je n’en connais ni tenants ni aboutissants. Tant pis.

Commentaires

Tiens ça ne pue plus le cadavre dans tes escaliers
Bisous et bon lundi

Écrit par : H-IL | 17/10/2016

Répondre à ce commentaire

Ce ne sont pas les mêmes escaliers : nous sommes toujours à Lille.

Écrit par : godelieve | 17/10/2016

Tiens, vous entendez la nuit? je vous croyais sourde.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 17/10/2016

Répondre à ce commentaire

Je suis sourde pour ce que je ne veux pas entendre !

Écrit par : godelieve | 17/10/2016

Tout est imaginable.
Bonne semaine, Godelieve.
Amicalement.
Yvon.

Écrit par : Yvon | 17/10/2016

Répondre à ce commentaire

il t'en arrive des histoires ! si ça sent l'éther dans l'escalier , je parie qu'il y a un cadavre quelque part , avec tout ce bruit la nuit ,ces pleurs puis le silence ...là aussi ça va puer pendant un moment .

Écrit par : Maïanthème* | 18/10/2016

Répondre à ce commentaire

J'espère bien que non ! 'ailleurs à Bruxelles, l'odeur était déjà fort atténuée. De plus, le proprio a fait isoler le toit, et les ouvriers ont ouvert l'accès vers là-haut : ça aérait...

Écrit par : godelieve | 18/10/2016

Les commentaires sont fermés.