18/11/2016

ELLE SE DECOLLAIT ...

-       J’ai l’impression que ma chaussure gauche a décollé une dalle du pavement que je traîne avec moi, disais-je à Jipi dans le hall du supermarché où nous avions l’intention de faire nos achats pour la semaine.

mocassins.jpgAux pieds je portais des mocassins clairs à grosse semelle antidérapante noire. Pour en avoir le cœur net je soulève le pied pour tenter de voir si une crasse quelconque y était collée, car la sensation bizarre s’intensifiait. On ne voyait rien.

semel.jpgUne vingtaine de pas plus loin, il y avait comme un roulis sous le pied gauche et là j’ai très nettement aperçu une semelle volante !

A votre avis, comment avons-nous réagi ?

-       Nous sommes allés au rayon des chaussures pour en acheter.

-       Nous avons rebroussé chemin pour que je prenne d’autres chaussures à la maison.

-       Nous avons acheté un tube de colle néoprène pour recoller sur place cette semelle.

-       Je me suis rendue au rayon mercerie pour acheter de l’élastique large pour un dépannage provisoire.

-       J’ai arraché la semelle qui tenait encore par un bout et nous avons fait nos achats comme si de rien n’était..  

-        J’ai mis mes chaussures dans une des poubelles du magasin et j’ai fini mes achats en chaussettes….

Commentaires

Je vote pour le dépannage provisoire avec de l’élastique large.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

Tu as alors aussi acheté des ciseaux et des épingles à nourrice ou des aiguilles et du fil cordonnet ? Il faut faire tenir l'élastique !

Écrit par : godelieve | 19/11/2016

Jipi me prête son opinel, je coupe la longueur nécessaire, je fais un nœud.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 19/11/2016

A ta place j'aurais alors coupé 2 bouts, pour avoir un nœud élégant sur chaque pied ! Mais comme il n'avait aucune pensée meurtrière, il n'avait pas d'opinel...

Écrit par : godelieve | 19/11/2016

Son couteau suisse, alors.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 19/11/2016

moi je l'aurais rafistolée sur place donc pourquoi pas vous?
;-)

Écrit par : Adrienne | 18/11/2016

Répondre à ce commentaire

Très bonne question ...

Écrit par : godelieve | 19/11/2016

je les jette et je rentre en chaussettes dans le magasin et je vais me chausser dans le rayon ...
et toi , qu'as tu fais ?

Écrit par : Maïanthème* | 19/11/2016

Répondre à ce commentaire

Si j'avais été seule j'aurais fait comme toi, mais Jipi était là !

Écrit par : godelieve | 19/11/2016

Assez rigolé. Le Jipi il est chimiste: il a été dénicher la bonne colle et l'a appliquée sur les deux faces à recoller. Au lieu d'attendre un quart d'heure pour une adhésion parfaite, nous l'avons fait au bout de 5 minutes. Le rafistolage était fait. De retour à la maison j'ai vu que l'autre semelle allait aussi se cavaler. Mes mocassins s'étaient habitués à mes pieds depuis 21 ans. snif.

Écrit par : godelieve | 19/11/2016

Répondre à ce commentaire

il a gardé la colle Jipi , alors il va te recoller toutes tes vieilles tatanes , tu en as de la chance !par contre le nom de la colle m'intéresse ...pour faire pareil !

Écrit par : Maïanthème* | 20/11/2016

Répondre à ce commentaire

une colle néoprène de n'importe quelle marque PATTEX p.ex. Bien lire le mode d'emploi, c'est un conseil GRATUIT dee Jipi !

Écrit par : godelieve | 20/11/2016

Les commentaires sont fermés.