30/11/2016

C'EST DUR D'APPRENDRE LE FLAMAND !

Il est certain que pour un pur francophone l’apprentissage du néerlandais en général et du flamand en particulier demande plus que de l’intelligence : il faut être supérieurement cortiqué.

Je ne donnerai qu’un seul exemple pour ne pas vous soumettre à la torture ni le recours à l’aspirine.

On vous demande de traduire en flamand :

Le chien du commissaire remuait la queue.

Voilà : il faut d’abord penser en flamand :

La queue du commissaire son chien remuait.

Là vous traduisez et le tour est joué.   

Commentaires

Et ce matin, c'est le serpent tout dur qui trinquait sans tabouret.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 30/11/2016

Répondre à ce commentaire

Pardon ? Kessako ? Moi pas pigé !

Écrit par : godelieve | 01/12/2016

Deux queues le même jour, ça sent la frustration.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 01/12/2016

... un chien qui remue la queue chaque fois qu'il te voit, c'est réconfortant. Mais je n'en ai plus !

Écrit par : godelieve | 01/12/2016

Comme en Allemand. Faut être né dans la marmite
Jeudissimes bisous

Écrit par : H-IL | 01/12/2016

Répondre à ce commentaire

il y a beaucoup de flamands ? je te demande car ils doivent être cortiqués ...

Écrit par : Maïanthème* | 02/12/2016

Répondre à ce commentaire

En Belgique il y a environ 5 millions de Flamands, il faut aussi ajouter les 13 millions de néerlandophones des Pays-Bas...e

Écrit par : godelieve | 02/12/2016

Les commentaires sont fermés.