16/05/2017

VARIANTES

La belette ayant chassé

et bien bouffé

tout l'été

se trouva bien dodue

et ventrue

quand la bise fut venue.

Elle se hâta vers son hameau

pour y passer l'hiver au repos

et bien au chaud.

En chemin elle rencontre le blaireau.

-       Belle dame belette,

Viens donc voir mon terrier,

tu y seras bien pour hiberner.

Mais la belette, pas bête répondit :

-       T'as vu ta tête? Dans ton terrier pour hiberner !

Je sais que tu veux me sauter ! Vilaine bête !

Chez les belettes ce copulage

N'est pas d'usage.

Je m'en vais vite,

Ne te dirai pas où j'habite,

Car t'as déjà sorti ta bite.

Et elle s'enfuit

laissant le blaireau de dépit tout cramoisi.

Commentaires

Une Fontaine savamment revisitée :-)
Bisous et belle journée

Écrit par : H-IL | 16/05/2017

Répondre à ce commentaire

mdrrr on est en plein romantisme là :)

Écrit par : nays | 16/05/2017

Répondre à ce commentaire

La belette ayant dit non,
Le blaireau remit son veston.
La belette fut bien chanceuse,
Parfois, il faut être bagarreuse
Pour être quitte de certains malotrus
Quand leur outil est distendu.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 16/05/2017

Répondre à ce commentaire

Bravo ! Bravo ! Je t'engage comme rimeuse attitrée pour les jours où je suis en panne de folies !

Écrit par : godelieve | 17/05/2017

Les commentaires sont fermés.