02/07/2017

J'AI FAILLI AVOIR LE COUP DE FOUDRE !

C’était au mois de juillet de 1956. Il faisait très chaud, le temps virait à l’orage. J’étais de corvée à mon école primaire : assurer une permanence de garderie pour les écoliers qui s’ennuyaient à la maison pendant les grandes vacances. Dans cette commune rurale il n’y avait pas foule dans la cour de récré.
Je venais de quitter la maison et traversais les champs pour prendre le tram vicinal. En regardant le ciel je vis qu’il avait pris une mauvaise couleur de plomb : ça ne me prédit rien qui vaille… En réalisant que l’orage était imminent, je me rendis compte que j’étais le seul point culminant dans cette plate campagne.
Tout à coup, d’instinct, je me suis jetée au sol… Juste à temps ! Il y eut une  détonation, des mottes de terre et des feuilles des plants de patates m’éclaboussaient.
Je suis restée quelques secondes sans bouger : je venais d’échapper à un vilain coup de foudre.
Il ne fallait qu’un poil et je n’étais plus là pour vous le raconter… 

Commentaires

on aurait raté quelque chose si tu avais pris la foudre( au sens propre) mais au sens figuré je crois que quelquefois tu l'as eu bien prise et je t'aime bien dans cet état , ça me distrait .

Écrit par : Maïanthème* | 02/07/2017

Répondre à ce commentaire

JE 4'ARRIVE PLUS A ENTRER SUR TON BLOG ! As-tu changé ton mot de passe ?

Écrit par : godelieve | 03/07/2017

Comme quoi, obéir(*) sans discuter peut parfois être utile...
(*)ici, c'était à votre instinct

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 03/07/2017

Répondre à ce commentaire

Comme je suis impulsive j'obéis TOUJOURS à mon instinct... à lui seul !

Écrit par : godelieve | 03/07/2017

Je pensais à l'autre coup de foudre :-)
Bisous et bon lundi

Écrit par : H-IL | 03/07/2017

Répondre à ce commentaire

Been oui, j'ai eu quelques autres coups de foudre, aussi !

Écrit par : godelieve | 03/07/2017

Les commentaires sont fermés.