02/01/2018

...CETTE MANIE DE FAIRE DES BISOUS...

Pour la reprise des jours "normaux" après les fêtes de fin d'année, vous n'avez aucune idée de mon état de soulagement de n'être plus dans la vie active ! Non pas que je déteste le travail, mais que je suis à présent exonérée de faire des bisous à tout le monde tout en formulant des souhaits...

Dans mon éducation les bisous ne se donnaient qu'aux tout petits de la fratrie... jusqu'à l'âge de 6 à 7 ans. Au delà l'attitude générale de bienveillance suffisait largement. Mes parents ne nous faisaient pas de bisous. Quand nous rencontrions des oncles ou des tantes, nous les recevions en leurs accordant une cordiale poignée de mains. Si, si ! C'était comme ça chez moi.

Imaginez ma souffrance morale et physique plus tard dans  la vie où se donner un bisou entre étrangers était une coutume. 

Sentir de si près la peau de quelqu'un pour qui je n'ai aucun  sentiment d'affection... humer par la même occasion une haleine trahissant leur histoire digestive ou d'hygiène, BEURK !

Je suis donc très heureuse aujourd'hui de ne plus avoir à subir ce genre de proximité que je n'apprécies  pas.

Alors quoi ? On se fait quand-même un petit bisou ??? 

 

Commentaires

Non merci. Je préfère rester dans ma bulle.

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 02/01/2018

Répondre à ce commentaire

On se contente d'un bisou virtuel ? D'accord !

Écrit par : godelieve | 02/01/2018

C'est comme vous le sentez...

Écrit par : la fausse petite "Bruxellesse" | 02/01/2018

distribuer des bisous n'est pas mon truc non plus , seulement quand j'aime !
pour vous il y en aura deux chacun .
bonne année

Écrit par : Maïanthème* | 02/01/2018

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.